BOXING-CASTELGINEST

LES DIFFÉRENTES BOXES

 

BOXE ANGLAISE

La boxe descendrai du pugilat Grec, né en 688 avant J.C.
La boxe anglaise en tant que telle commence à apparaître au 18ème siècle en Angleterre et est pratiqué à mains nus et avec très peu de règles.
Le premier grand champion de boxe anglaise est le maître d’arme James Figg en 1719.
C’est son élève, Jack Broughton, qui commença à codifier ce qui allais devenir la boxe anglaise avant que le marquis de Queensberry et John Grahams Chambers rendent obligatoire le port de gants de protections et interdire le finish (c’est à dire le combat au KO). Misant ainsi plus sur l’agilité, le technique et la tactique que sur la force brut.
C’est 1899 que la boxe anglaise arrive sur le territoire français par l’intermédiaire Louis Lerda qui revenait des USA.
Les premiers combats commenceront en 1903 en France.
Jusqu’en 2012 seul les amateurs pouvaient aller aux jeux olympiques avec une légère ouverture aux femmes, seulement 3 catégories de poids contre 10 pour les hommes!!!!
En 2016, les JO s’ouvrent enfin aux professionnels.

http://www.ffboxe.com/rubriques-159-qu_est_ce_que_la_boxe_.html
https://fr.wikipedia.org/wiki/Boxe_anglaise

 

K1 RULES

Discipline fondée par Kazuoki Ishii en 1993. Les règles s’inspirent du kick-boxing japonais, afin de permettre aux kickeurs d’affronter les karatékas. Les techniques de pieds, de poings et de genoux restent autorisées mais les accrochages ne le sont plus.

https://fr.wikipedia.org/wiki/K-1

 

FULL-CONTACT

Le full-contact est une forme de kick-boxing, aussi appelé « kick-boxing sans low-kick » ou « boxe américaine ». A la base, le terme désigne les combats de karaté en plein contact, c’est-à-dire avec la recherche du KO.
A la différence du kick-boxing, les coups de pieds et de poings sont interdits sous la ceinture. Toutefois, le balayage avec le chausson (c’est-à-dire la partie en mousse venant protéger le dessus du pied) , lui, reste autorisé.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Full-contact

 

KICK-BOXING

Il existe deux formes de kick-boxing. L’une est japonaise, l’autre est américaine.
En Amérique du nord, le terme «Kick-boxing» désigne plutôt les sports de combats et arts martiaux de percussions utilisant les coups de pieds, comme la boxe française, le karaté, les arts martiaux du Sud-Est asiatique, le kempo, etc.
Cela correspond plus à un cadre réglementaire permettant des opens inter styles où les combattant(e)s évoluent en parallèle à l’intérieur de leurs disciplines.
Cette discipline a été mise en place en 1976 par la World Kick-boxing Associations, afin de permettre à des champions professionnels de karaté full-contact de rencontrer des boxeurs pieds-poings d’Asie du sud-est.
Elle se divise principalement en deux catégories : kick-boxing avec low-kick et kick-boxing sans low-kick, aussi appelé « «full-contact » ou « boxe américaine ».

Le kick-boxing japonais est né de la frustration de certains karatékas lors des compétitions à la touche, où les coups sont freinés.
Dans les années 50, Tatsuo Yamada fusionne le karaté japonais et le muy-thaï thaïlandais ainsi que d’autres boxes et arts martiaux d’Asie du sud-est.
Les premiers combats officiels auront lieu en 1966, deux ans après les jeux olympiques de Tokyo.
Si au début les projections issues du judo étaient autorisées, pour bien marquer la différence avec le muy-thaï, elles furent supprimées par la suite.
Très populaire dans les années 70, cette discipline a ensuite fait l’objet d’une mauvaise presse, jusqu’à son retour en 1993 par le biais du championnat poids-lourds K1 World Grand Prix.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Kick-boxing
http://ffkmda.fr/nos-disciplines/kick-boxing/

 

LA SAVATE BOXE FRANÇAISE

La savate boxe française est la base de notre activité pugilistique.
C’est une boxe pied-poing, la seule d’origine européenne, particulièrement élégante, qui demande du sang-froid, de l’agilité et de la force.
La savate est née au 19ème siècle, de la rencontre entre la tradition de l’escrime française et de l’art du combat de rue. Cette boxe fut créée afin de permettre aux gens de se défendre avec pour seules armes naturelles leurs pieds et leurs poings.

En 1797, Vidocq, alors âgéde 22 ans, découvre la « Savatte » (orthographe de l’époque) alors qu’il attend à la prison de Bicêtre son départpour le bagne de Brest. C’était à l’époque considéré comme un sport de mauvais garçon parisien.

En 1825, Michel Casseux dit Pisseux , après s’être formé à différentes boxes de rue (savate, boxe des truands, des ruffians,paysanne, chausson marseillais),ouvrit une salle où il enseigna l’escrime traditionnelle, la savate, mais aussi, de façon plus rudimentaire, la canne de combat, pendant armé de la savate.

Ce sera dans les années 1830-1840 que Charles Lecour aura l’ingénieuse idée de réunir les techniques de pieds de la savate avec les techniques de poings de la boxe anglaise. Il créera ainsi ce qui allait devenir la boxe française, puis plus tard la Savate Boxe Française. Il ouvrira également la première salle de boxe française à Paris,Passage des Panoramas.

Ce fut Joseph Charlemont, puis son fils Charles Charlemont, alors militaire de carrière, qui codifia de façon très précise notre art, à l’aide de textes et de gravures, créant ainsi le premier ouvrage de référence :« Le traité de boxe française ». C’est aussi lui qui permettra le développement de ce sport à cette époque.

En 1907, George Clémenceau créa les Unités de Police Judiciaire, aussi appelées les Brigades du Tigre, et ces unités furent entraînées à la boxe française.

Durant les deux guerres mondiales, avec leurs millions de morts et l’horreur des champs de batailles, la boxe française ne survécut que grâce à une poignée de passionnés.

Elle recommença à vivre à partir de 1969 lorsqu’elle fut enseignée à l’INSEP, puis par la suite dans les collèges et lycées.

QUELQUES DATES IMPORTANTES :
1970 : premier championnat d’Europe,
1982 : premier championnat féminin,
1984 : cap des 20 000 licencié(e)s.
1989 : premier championnat du monde.
2015 : la Savate est inscrite à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel français et le nombre de licenciés franchit le cap symbolique des 50 000
2018-Futur : A nous de faire vivre notre discipline !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Savate_(sport_de_combat)
https://www.ffsavate.com/savate/notre-histoire.html

CONTACTS

ADRESSE 

Gymnase du collège :
Rue du docteur Mateo
31780 Castelginest
⊕ GoogleMap

TÉLÉPHONE

 06 11 72 36 55

E-mail 

boxing.castelginest@gmail.com

Privacy Settings
We use cookies to enhance your experience while using our website. If you are using our Services via a browser you can restrict, block or remove cookies through your web browser settings. We also use content and scripts from third parties that may use tracking technologies. You can selectively provide your consent below to allow such third party embeds. For complete information about the cookies we use, data we collect and how we process them, please check our Privacy Policy
Youtube
Consent to display content from - Youtube
Vimeo
Consent to display content from - Vimeo
Google Maps
Consent to display content from - Google